jeudi 3 septembre 2015

Lycée Agricole : rentrée 2015



LA RENOVATION DU CAPA : LE DEFI DE CETTE RENTREE AU LYCEE AGRICOLE DE DURDAT-LAREQUILLE


Légende de la photo :
De gauche à droite : Frédéric BLANCHET, Attaché ; Doris PRECHEUR, Directrice de l’EPL ; Marie-Claude LEGUILLON, Conseillère régionale d’Auvergne et Présidente du Conseil d’Administration du lycée agricole ; Aurélien BERNABEU, CPE ; Camille KERVELLA, remplaçante DEA.



L’équipe pédagogique et les personnels au complet accueilleront cette année 147 élèves (115 garçons et 32 filles).
Il y aura quelques changements parmi les enseignants (EPS, ESC, documentaliste) et les assistants d’éducation. Citons encore celui du directeur d’exploitation agricole. Tous espèrent reconduire les taux de réussite aux examens de la session 2015 : CAPA pépinières 100% ; CAPA floriculture 100% ; CAPA PAUM production animale 88% ; BEPA élevage 91% ; BEPA travaux paysagers 94% ; BAC PRO CGEA production animale 65% ; BAC PRO aménagements paysagers 83%.

Cette rentrée voit la mise en place d’une importante réflexion pédagogique autour de la rénovation des CAP agricoles, dont l’intitulé devient « Métiers de l’Agriculture ». Au lycée, la réflexion a porté sur les productions maraîchères, la production de petits fruits, l’élevage ovin. D’autres projets autour de l’individualisation des formations, le soutien ou encore la formation d’éco-délégués seront poursuivis.

L’année 2014 avait vu la livraison d’un internat neuf et de l’atelier pédagogique spécifique pour les cours d’agroéquipement (atelier soudure, maintenance). En 2015 a eu lieu la réception des salles de sport et de réunion. Toutes ces constructions ont été financées par la région Auvergne, très impliquée dans l’accompagnement du bon fonctionnement du lycée. Les bâtiments intègrent la notion de durabilité et permettent aux apprenants et aux personnels de travailler dans des conditions optimales.

En ce qui concerne l’exploitation, une participation d’animaux charolais est prévue aux concours du Mans (en septembre) et de Montluçon. Deux journées portes ouvertes seront consacrées à  la vente de reproducteurs et de broutards (dans le cadre de l’action Bovins Croissance). Du côté de l’horticulture, un projet de partenariat avec les Ets Delbard devrait voir le jour cet automne et offrir un support complémentaire pour des activités pédagogiques.